• warning: stristr(): Empty delimiter in /var/www/clients/client1/web1/web/vis/includes/common.inc(1762) : eval()'d code on line 39.
  • warning: Invalid argument supplied for foreach() in /var/www/clients/client1/web1/web/vis/includes/common.inc(1762) : eval()'d code on line 22.
  • warning: Invalid argument supplied for foreach() in /var/www/clients/client1/web1/web/vis/includes/common.inc(1762) : eval()'d code on line 22.

Oxfam Italia

  • Sharebar
Figura richiesta: 
Chef de projet
Destinazione: 
Haiti
Oxfam Italia

 

 

Chef de projet adjoint HAITI

Inclusion économique et sociale des personnes marginalisées, vulnérables et   dépendants de l’économie informelle particulièrement les femmes des zones d’échanges transfrontalières en Haïti

Pays:  HAITI

Endroit:Port-au-Prince avec déplacements fréquents sur le terrain (frontière) et en République Dominicaine.  

Ong: Oxfam Italia (OIT)

Département:Développement Économique Local

Position: Chef de Projet Adjoint

Date de Départ: 1 septembre 2017

Duration:12 mois renouvelable

 

Les candidat(e)s intéressé(e)s par ce poste devront envoyer leur CV, les contacts de 3 personnes qui serviront des références professionnelles, une lettre de motivation qui expliquera comment les qualifications et les expériences antérieures du candidat qui concordent avec la description du poste. Les applications doivent être envoyées avant le mardi 15 aout 2017 à : selezioni@oxfam.it en intitulant le sujet du courriel :  “Selection_IIP_ ChefDeProjetAdjoint_Haiti_Nom”

 

INTRODUCTION

 

Oxfam Italie est une ONG indépendante établit en Italie (Arezzo) au début des années ‘70s et est maintenant présent dans plusieurs pays. Oxfam Italie découle de l’expérience d’UCODEP, une ONG italienne engagé depuis plus de 30 ans dans la lutte contre la pauvreté et l’injustice. Oxfam Italie est le membre italien  à l’intérieur de la Confédération d’Oxfam, la quatrième coalition internationale dans le monde, spécialisé dans l’aide humanitaire et les programmes de développement.

 

NOS VALEURS

La justice économique, l’accès aux services de bases, la citoyenneté participative, la gouvernance et l’aide humanitaire sont les axes qui guident l’intervention d’Oxfam Italie, le tout en cohérence avec les valeurs de justice, la dignité humaine, la démocratie, la solidarité, l’engagement et la simplicité.

 

CONTEXTE

Oxfam a commencé à travailler en Haïti en 1978, et les cinq affiliés ont été impliqués à des moments différents. Le premier affilié qui a commencé à travailler en Haïti était OGB (Oxfam Grande-Bretagne) en 1978, Oxfam Québec en 1989 et Oxfam Intermon en 1997, suivi d’Oxfam Italie en 2009 et Oxfam Amériques juste après le tremblement de terre. De plus, Oxfam Amériques a maintenu une présence en Haïti entre 1993-1998, à travers une collaboration et une représentation d’Oxfam Québec. Oxfam en Belgique a aussi eu une présence en Haïti pendant vingt ans avant la cessation en 2011, et continue à donner du support et de l’encadrement comme contributeur affilié.

 

La première phase de la présence d’Oxfam en Haïti coïncide avec la fin de la dictature et les grands défis associés à une construction démocratique. Pendant cette période, Oxfam a maintenu sa logique visant au développement durable à travers le développement d’une société civile et d’un état fort.

 

La deuxième phase de la présence d’Oxfam en Haïti est caractérisée par l’implémentation de projets de développement intégrés tout en maintenant simultanément le soutien à la société civile et les plateformes de mouvements sociaux avec une capacité de plaidoyer.

La région de la frontière est l’une des plus pauvres de toute l’île d’Hispaniola. Elle est caractérisée par le commerce informel et inégal, l’insuffisance des infrastructures et des conditions de vie précaires. Les échanges commerciaux entre les deux pays ont atteint 4,2 milliards de dollars entre 2004 et 2011. Néanmoins, cela n'a eu aucun impact sur ​​la réduction de la pauvreté dans la région. Alors que les accords commerciaux existent, elles ne sont pas mises en œuvre et les droits des groupes ciblés sont systématiquement violés. Le travail informel abonde, mais les conditions sont précaires en raison d'un manque de services, d'information et de réglementations.

En 2011, l’Indice de développement humain du PNUD a placé Haïti 158ème sur 187 pays. Dans la région de l’Amérique latine et Caraïbes (LAC), Haïti a le plus haut niveau d’inégalité avec 76% de la population qui vit avec moins de 2$ US par jour.

Près de 80% de la population travaille de façon informelle avec 78% des femmes et 46% des jeunes (de 25 à 36 ans) opérant dans les secteurs ayant le moins de valeur ajoutée, sans aucune forme de protection sociale et sans possibilité de croissance. Cette situation entraîne la migration, en particulier vers la République Dominicaine, où la main-d'œuvre (essentiellement informelle) est disponible dans l'agriculture, dans la construction ou comme vendeurs de marché de la rue. La population de la frontière ne sont pas exemptés de cette situation en dépit du fait que leur implication est principalement dans l'agriculture et le commerce. La discrimination et le commerce  inégal entre les deux pays ont un impact négatif sur les communautés positionnées des deux côtés de la frontière.

Par exemple, la génération de revenus et l'augmentation des volumes d'échanges n’améliorent pas nécessairement les conditions de vie, ce qui est causé par la pauvreté des infrastructures, l'insécurité et l'instabilité qui caractérisent les marchés. La complexité de l’accès aux services financiers et sociaux aggrave les difficultés des acteurs économiques sans recours en termes d'amélioration de la productivité. La nature non réglementée des transactions transfrontalières crée un vide dangereux avec des conséquences sur les relations économiques et commerciales entre les deux pays.

 

Description du projet

Le Projet “Inclusion économique et sociale des personnes marginalisées, vulnérables et dépendants de l’économie informelle, particulièrement les femmes des zones d’échanges transfrontalières en Haïti” sera realisé dans la zone frontalière entre Haïti et la République Dominicaine (Ouanaminthe - Dajabón; Balladère - Comendador; Malpasse - Jimani) et visent à assurer le renforcement organisationnel des groupes marginalisés, renforcer l’accès de leurs droits et l'extension de services de base, en soutenant l'entreprenariat et la création d'emplois productifs autour des marchés bi- nationaux dans les zones frontalières. Ce projet a été identifié et sera coordonné en collaboration entre Oxfam Grande-Bretagne, Oxfam Québec, la Chambre de Métiers d’Artisanat d’Haïti, le GARR - Groupe d'Appui aux Rapatriés et Réfugiés, ASOMURE - Asociación de los Municipios de la Región Enriquillo and Microfinanza SRL. Le projet sera mis en œuvre dans quatre bureaux basés sur le terrain par une équipe de trente personnes. Le budget du projet est d'environ 5 millions d'euros et financé par divers bailleurs de fonds.

 

RESPONSIBILITE'S PRINCIPALES

Les tâches suivantes seront réalisées sous la supervision du directeur de projet, tout en ayant une relation fonctionnelle avec le coordonnateur frontalier/binational basé en Haïti et le responsable Amérique latine et Asie, basé en Italie tout collaborant avec d'autres employés d’OXFAM dans le pays sous la coordination du  comité de pilotage du projet.

Il/Elle sera basé à Port-au-Prince dans les bureaux d’OXFAM ou les représentants des cinq OXFAM sont basés.

Ses principales responsabilités qui seront mises en œuvre en coordination avec d'autres OXFAM dans le pays seront:

Pilotage stratégique et relations institutionnelles

  • Assurer l’encrage du projet dans le contexte local et le secteur de l’inclusion économique et sociale haïtien en intégrant les particularités frontalières
  • Assurer la prise en compte des besoins des bénéficiaires dans la définition stratégique des types d’appuis fournis et des secteurs d’interventions
  • Assurer la coordination avec ASOMURE , le partenaire dominicain du projet.
  • Assurer une consultation régulière des Secteurs Managers, des partenaires et des acteurs clés nationaux et locaux dans la définition des orientations stratégiques du projet  et dans son accompagnement
  • Assurer le développement et le maintien de bonnes relations avec les partenaires, le personnel local, les autorités locales et les bénéficiaires;
  • Appuyer la mise en place d’alliances stratégiques fortes avec les autres acteurs étatiques, universitaires, privés et bailleurs impliqués sur ce domaine d’intervention;
  • Assurer le lien continuel entre les dynamique du secteur économique informel et celui du secteur privé formel.
  • Définir avec les partenaires, les équipes terrains, les SMs en consultation avec les Als, et les acteurs étatiques, les plans stratégiques d’implantation des CEPI dans chaque zone
  • Élaborer avec les partenaires, les équipes terrains, les SMs  et autres personnes ressources, les cursus de formation et les plans d’accompagnement des TSI et des filières
  • Mettre en place la composante binationale sur la réglementation des marchés et le renforcement des Als, et coordonner la définition et la mise en œuvre de la stratégie de plaidoyer concernant les TSI frontaliers,
  • Appuyer la coordination et la représentation globale du projet
  • Appuyer la mise en œuvre du plan de communication et assurer la visibilité du projet sur les zones de Ganthier, Belladere et Ouanaminthe

 

Supervision logistique et administrative :

  • Soutenir  le chef de projet senior dans la gestion budgétaire et la planification, ainsi que dans les activités d'approvisionnement, de la gestion financière, le suivi et les rapports techniques et financiers des projets susmentionnés (ou composante du projet) selon les exigences des bailleurs de fonds, en ligne avec la stratégie conjointe d’OXFAM , en collaboration avec les partenaires et les acteurs locaux et en constante coordination avec le représentant du pays et de l’ Asie - Amérique latine du bureau siège d'Oxfam Italie;
  • Assurer la supervision opérationnelle des bases  Malpasse, Ouanaminthe et Belladère et leur intégration aux dynamiques locales régionales et nationales existantes ou impulsées.
  • Assurer la coordination des activités de terrain en accord avec les chefs de bases des trois zones.
  • Soutien logistique des bases de Ganthier, Belladère et Ouanaminthe
  • Appui à la supervision administrative des bases de Ganthier, Belladère et Ouanaminthe
  • Supervision directe des chefs d’équipes et suivi des RH en général des bases de Ganthier, Belladère et Ouanaminthe
  • Respecter les procédures de gestion interne, le suivi et l'évaluation en conformité avec le système de gestion de la qualité d’OXFAM, UE et les réglementations et normes des autres donateurs;
  • En connexion avec le représentant du pays et le personnel d’OXFAM dans le pays pour l’identification and la formulation de nouvelles propositions de financement

                                                        

QUALIFICATIONS ET COMPETENCES

  • Au moins 3 ans d’expérience dans la gestion de projets de développement (y compris les tâches administratives), de préférence en Haïti
  • Bonne connaissance des procédures UE (gestion de fonds, de suivi et de rapports)
  • Connaissance de la zone frontalière haitiano-dominicana.
  • Expérience solide de travail avec des partenaires et dans la coordination du personnel local
  • Capacité à comprendre les institutions gouvernementales, les autorités locales et la société civile ; aptitude à la médiation; expériences sur les questions de plaidoyer et de facilitation des processus, le renforcement  des organisations de la société civile et pour renforcer leur capacité d’influence et de dialogue avec les acteurs publics.
  • Un diplôme d’étude avancé lié au développement économique ou relations internationales
  • Aisance en français et espagnole. Connaissance de l’anglais, du créole et de l’italien est un atout;
  • Très bonnes capacités de rédaction de rapports et d'excellentes compétences en communication écrite et verbale;
  • Très bonnes habilités administratives;
  • Des connaissances en informatique solide avec connaissance avancée de Ms Office;
  • Concentré(e) sur les objectifs et une habileté à résoudre les problèmes;
  • Habiletés solides en facilitation, négociation et résolution des conflits;
  • Bon joueur d'équipe avec le sens de l’initiative
  • Bonnes compétences interpersonnelles et en communication;
  • Disponible et capable de voyager fréquemment à l'intérieur du pays et la volonté de s'adapter et de travailler dans des situations difficiles

 

CRITERES DE SELECTION

Les CV seront pré-sélectionnés en fonction de leur cohérence avec le profil requis. Les candidats pourraient être appelés pour des entretiens et des tests de sélections qui débuteront dès le premier jour immédiatement après la date d’échéance des soumissions des CVs. Les entretiens auront lieu à Port-au-Prince, en Haïti. Les frais de déplacements seront au frais du candidat. Pour les candidats qui ne sont pas en Haïti de l'entrevue sera d'abord fait via Skype. Seuls ceux présélectionnés pour une entrevue seront contactés.

DONAZIONI

Banca Popolare Etica
VIS - Volontariato Internazionale per lo Sviluppo
IBAN IT70F0501803200000000520000

Conto Corrente Postale
VIS - Volontariato Internazionale per lo Sviluppo
ccp 88182001

SEGUICI!